2 juillet 2008

Chantier terre-paille à Lîle

Hier j'avais posé la journée pour participer à un chantier collaboratif "enduit terre-paille" chez Lilian, à la fameuse "ferme ta gueule" ( là ou l'on c'est marié il y a quasi presque bientôt un an, à peu prés) rebaptisée depuis peu "Lîle". Elle abrite aujourd'hui une association de promotion et d’expérimentation sur l’art et l’écologie.


Je précise en passant que l'asso abrite un café associatif qui propose des bières, vins, jus, cafés, thés…issus de producteurs bio, locaux, artisanaux, équitables, le tout ouvert tout les dimanches; et qu'il y a de nombreuses manifestations de prévues tout l'été.

Donc nous avons appris tout ce qu'il faut savoir pour réaliser un enduit terre-paille sous les conseils avisés de Bruno Thouvenin du collectif "au pied du mur".

Petit tour rapide de cette journée :

La terre avait été mise à tremper depuis plusieurs jours par Lilian :


Nous avons mélangé, au pieds, 60 litres de terre mouillée, 20 litres de sable et 20 litres de paille, jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène et collant.


Nous avons ensuite appliqué une première couche dite "d'accroche" sur le mur mouillé de la veille, en appuyant bien fort pour la faire adhérer. Le tout à la main bien entendu.




Une fois la première couche réalisée, nous avons mis l'enduit en épaisseur plus forte, environ 3cm.



Puis une fois cette couche appliquée et lissée à la taloche éponge, nous avons laissé parler notre créativité...



Bilan de la journée deux murs de recouverts à 10 personnes, il faut maintenant laisser sécher cet enduit 15 jours avant de passer la couche de finition, de quelques millimètres d'épaisseur qui sera elle constituée de terre, sable, chaux, pigment colorant et paillette de lin, et appliquée à la taloche métallique.


Ce fut une super expérience, avec un chouette repas sous les platanes au bord du canal du midi et même une bataille de boules de terre ( ça accroche dans les poils...)
Je sens que je vais me régaler pour mettre ça en pratique dans notre maison sur certain murs ! D'ailleurs si ça en branche certains d'essayer, je ferais un appel à bras ici au moment venu.

4 commentaires:

emmanuel a dit…

vraiment très chouette . ce serait sympa de revoir des images dans quelques mois pour bien montrer que c'est pas de la gnognotte. car beaucoup pensent que ce n'est pas durable

greg a dit…

Les murs de l'ancienne maison de mes parents, en normandie, étaient en mélange terre-paille "massif", entre les colombages, depuis 1848. Pas durable...?

Vi a dit…

waouuu! Mais c'est beau en plus!

cyrman a dit…

c'est beau, c'est durable, c'est 200% naturel et c'est super agréable à faire en plus !